Combles

Je fume, je comble.
Je coud, je comble.
Je cours, je comble.
J’achète , je comble.
Je bouffe,je comble.
Je comble le manque de toi, petit tout. Toi, qui prend ton temps.  Toi, qui hésites. 
Pour t’avoir, j’arrête de fumer. Encore plus de couture, de course. J’espère pas trop de bouffe.
Je comble le manque de toi, petit début. 
D’ac, promis, je fais un trait sur la famille nombreuse que j’avais rêvée.  On sera que nous 4. Papa. Luce. Et moi. Et toi.
Ce sera chouette, tu verras.  Lulu a déjà plein de projets avec toi.  Il faut pas que ça te fasse peur.  Elle sera une super grande soeur. Elle s’entraîne dur et chaque jour.
Allez, quoi fais pas ton timide.  Y a pire comme famille.  Chez nous, c’est chouette.  Y a un chien bizarre et un chatte râleuse.  On se taquine. On se bagarre . Pour rire toujours.  Parfois, c’est vrai, on s’engueule.  Mais ça passe.  Pis on se pardonne.  On se câline. Beaucoup.  On a même le droit de manger devant les dessins animés.  De temps en temps.
On rit.
Allez quoi, viens.
Les combles , c’est pour les vieux trucs. Et c’est à ça que commence à ressembler mon utérus. Des combles poussiéreux.  Avec des toiles d’araignée et trop de jouets abandonnés. Des déguisements dédaignés. 
Allez, viens m’habiter.  Viens faire le ménage dans ces trésors, je suis sûre qu’ils peuvent servir encore.
Viens. On sera bien là, tous les 4. On regardera les poissons et les grenouilles.  Tu rencontreras les copains. Tu verras, y en a plein. A l’apéro, y a toujours des chips et des saucisses.  Tu aimeras peut être le saucisson et le melon? Lulu aime pas trop. Les après-midi, tu verras, des fois on boit des cafés avec les copines. Enfin,toi tu joueras avec tes copines et moi je boirai des cafés. Tu vois,c’est déjà tout organisé.
Allez. Viens. Petit tout.
Je suis fatiguée de combler.