C’est bien fait pour ta gueule.

J’ai confiance en l’espèce humaine. J’ai vu 50000 personnes se lever pour acclamer une soprano . Puis j’ai vu un piano murmurer à l ‘oreille de chacune de ces personnes. Un chef d’orchestre roule des hanches avec Yannick Noah. Des joueurs d’un instrument traditionnel arménien appelé duduk ensorcèlent le public et puis après, avec tout un orchestre symphonique dansent en farandole sur un chant camerounais. Alors j’ai confiance en l’espèce humaine.

C’était pas gagné. Passque l’autre jour.

Le mac do est bondé. On est un peu triste parce que c’est le retour des vacances. Et le mac do est bondé.  Envahi par une horde de vacanciers affamés. Parmi le vacarme, un cri perçant . Suivi d’un rugissement: c’est bien fait pour ta gueule. Comme on attend nos plateaux, on a le temps d’observer la scène.  Un peu comme à la télé.  Le rugissement sort de la bouche d’une jeune dame toute ronde et tout de stretch rose vêtue.  Le cri de la bouche de son tout petit garçon. 
D’autres cris et d’autres rugissement , une empoignade. Et puis le brouhaha ambiant reprend .

Alors, j’avais plus du tout confiance. On est pas des parents parfaits, hein. Loin de là. Hein. Mais je me disais juste que c’était pas gagné pour l’espèce. Si quand un enfant se fait mal, on lui redonne une baffe. Si quand un enfant pleure, on l’engueule.
Je sais, c’est super dur l’éducation bienveillante, et d’être à l’écoute. Partout. Tout le temps. Et puis de quel droit, je juge moi. Dans ma petite routine. Mon petit confort. Cette maman, elle est peut être juste épuisée. Angoissée. En colère. Pour d’autres trucs.
Mais quand même, ça m’a inquiétée. J’ai plus eu confiance pour l’avenir. Si tout le monde est pas persuadé que d’éviter les baffes petits, ça évite la violence plus tard. Peut-être même les guerres, qui sait. La torture et tout le reste. Je me dis si, chez toi, tu es en sécurité, que c’est inimaginable de se prendre une torgnole, que quand t’as un soucis, tu as toujours quelqu’un sur qui compter, et qui va te câliner si tu t’es fait un bobo. Alors je me dis, plus tard quand tu seras grand, tu hésiteras un peu avant de foutre un pain à ton conjoint ou un flingue sur la tempe d’un inconnu.

Mais là, maintenant, j’ai confiance. J’ai ma petite fille endormie dans mes bras, et 50000 personnes clament haut et fort aux arbres citoyens, un monde pour demain. Alors, là , tout de suite , j’ai confiance et la larme à l’oeil.
Ps.: aujourd’hui, je suis sur une plage. A royan. Je suis au violon sur le sable.

Advertisements