A Aurelie D.

Cacas explosifs, vomis intempestifs. Crises de larmes. Hurlements, cris stridents. Découverte du sentiment de culpabilité. Le vrai. Perte de liberté. Impression d’étouffer. La liste est longue et non exhaustive. Voilà. Je m’arrête là, je publie mon billet et l’humanité s’éteint.
Non. Non?
Tous les crimes délits de nos enfants sont connus. Les jeunes parents, moi ne parlons que de ça. De la fatigue l’épuisement. De… Et pourtant. Je vais recommencer un jour. Espèce de follasse, t’as pas assez d’emmerdes? Me direz-vous avec raison.
Non. Non?
Je vais recommencer. Parce que, parce que… C’est juste la plus belle aventure, l’expérience la plus…. Roooo, pis en fait, y a pas de mots assez forts, pas d’hyperbole assez grandiloquente. Alors, je vais vous dire les détails.
Quand elle me dit que je suis sssiante, ça me fait rire.
Quand elle me regarde me maquiller et qu’elle tente de faire pareil.
Quand elle s’endort la bouche ouverte dans la voiture.
Quand elle me dit qu’elle m’aime. Très très fort.
Quand elle tétait. Quand elle veut réessayer de téter.
Quand elle pose sa tête sur mon épaule.
Quand… Tous les jours, tout le temps.
Alors, je vais recommencer.
Planter une graine. Voir le petit brin de plante pousser. La voir chercher la lumière. S’épanouir grâce à nos bons soins. Cette métaphore jardinicole va faire marrer ceux qui me connaisse un poil. Mais tu vois la satisfaction qu’il y a à observer ce phénomène qu’est la vie? La vie qui grandit? Tu multiplies cette satisfaction par 12000 puissance 15 au carré. Et tu as un échantillon de la gratification éprouvée à être un parent.
Mon petit Lu. Elle me force à être meilleure. Elle me pousse vers le haut.
Alors oui, ça fait peur. C’est complètement con et fou. C’est aussi con et fou que de sauter dans le vide en faisant confiance à un bout de tissu. Pourtant ceux qui sautent disent que c’est une expérience incroyable et belle, qu’il n’y a pas de mot, pas d’hyperbole.
Voilà, l’humain est con et fou. C’est pour ça qu’il fait des enfants.
Voilà, l’humain est beau. C’est pour ça qu’il fait des enfants.

Advertisements

5 thoughts on “A Aurelie D.

  1. Oh mais tu preches une convaincue… Tu vois, meme, je l’attends, puisque je sais qu’il va résonner fort en moi

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s